Accueil du site > L’Aude et le Monde. > Bilans scientifiques du SRA (DRAC) > Bilan 2008 du SRA > Villardonnel Résidence La Royale

Villardonnel Résidence La Royale

AGE DU BRONZE ANTIQUITÉ [1]

Un grand projet d’aménagement (golf et pavillons) dans la Montagne Noire, à 30 km au nord-ouest de Carcassonne, se trouvant dans une zone archéologique sensible a fait l’objet d’un diagnostic sur un terrain de près de 30 hectares.

L’Age du Bronze ancien se signale par la présence d’une fosse qui a livré du mobilier ainsi que des vestiges carpologiques et anthracologiques. Une seconde fosse et un foyer lui sont probablement contemporains.

L’espace funéraire antique est constitué de 23 fosses dont 6 ont été entièrement fouillées. Elles apparaissent sous la forme de fosses excavées dans les schistes de plan plus ou moins rectangulaire. Les parois sont verticales ou obliques et leurs fonds présentent une surface plane parfois légèrement inclinée. Les échantillons fouillés révèlent trois faciès distincts dans la technique de creusement : généralement ils s’organisent en fonction des clivages naturels de la roche et il n’apparaît pas d’orientation préférentielle. Une fosse a livré un fragment de balsamaire et un fragment de meule. La nature de ces creusements, leur organisation et le mobilier, même rare, nous conduisent à les interpréter comme des fosses sépulcrales. L’absence d’ossements est très probablement liée à l’acidité des terrains. Une mesure du PH, pratiquée in situ sur de l’eau recueillie en fond de sondage, a révélé un contexte acide.

Deux profonds creusements sont apparus dans les schistes. Ils ont été recoupés à la pelle mécanique et leurs comblements ont livré du mobilier antique : céramique campanienne, sigillée, fragments d’amphores et tuiles à rebord. Le fond de ces fosses présente des parois verticales de l’ordre d’un mètre de hauteur, distantes d’environ m. Elles affectent la forme de galeries grossièrement aménagées dans le substrat. La fosse F15 est tapissée d’oxydes de fer sur ses parois et sur le fond. Ces fosses témoignent d’une exploitation de minerais de fer à la période antique. Il sont à ce jour les seuls vestiges de cette activité, largement recherchés dans cette région mais encore inconnus.

Gilles ACKX
INRAP Méditerranée

Notes

[1] Notice extraite du Bilan Scientifique 2008 du Service Régional d’Archéologie de la Direction Régionale des Affaires Culturelles Languedoc-Roussillon

  
SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0