Accueil du site > Les activités > Séances mensuelles > Les séances de 2018 > Le 27 octobre 2018

Le 27 octobre 2018

Chers (es) Sociétaires,

Tout le conseil d’administration de la Société se joint à moi pour exprimer sa solidarité avec tous les sinistrés si durement éprouvés ces jours derniers dans tout notre territoire audois. Tous nos vœux de courage et nos condoléances pour les familles et proches de toutes les victimes.

Nous avons décidé, en accord avec les conférenciers initialement programmés, de repousser d’une semaine la séance publique prévue ce samedi 20 octobre à Carcassonne. Elle aura lieu par conséquent le samedi 27 octobre 2018 à partir de 14 h 30, auditorium de la chapelle des Jésuites. Nous y entendrons la communication de M. Claude Marquié consacrée à la carrière du général de division Georges-Henri Brissaud-Desmaillet et une autre de M. Michel Cau sur Louis de Martin, propriétaire terrien en Narbonnais et Lézignanais, inventeur en matière de vinification et de chimie viticole.

Nos pensées vont vers tous.

Charles Peytavie

Président de la Société d’Etudes Scientifiques de l’Aude.

- Claude Marquié : Le général Brisseau Desmaillet.

Le général de division Georges-Henri Brissaud-Desmaillet (né le 16 janvier 1869 à Carcassonne et mort le 14 novembre 1948 à Paris) est connu seulement par de courtes rubriques dans des dictionnaires très généraux et grâce à un article paru dans le bulletin de notre société. Très célèbre durant la première Guerre mondiale, il s’est notamment illustré comme colonel à la tête des Chasseurs Alpins, les fameux « Diables bleus », au cours de la terrible bataille du Linge sur le front alsacien, entre les vallées d’Orbey et de Munster, un affrontement qui fit entre le 20 juillet et 15 octobre 1915 près de 17 000 morts.

Or, sa carrière et sa personnalité peuvent être mieux appréhendées à travers un fonds d’archives familiales constitué de 16 lettres qu’il adressa à sa mère entre le 2 septembre 1914 et le 12 janvier 1915. A cette correspondance s’ajoutent d’autres documents : ordres du jour, journaux, nationaux ou locaux, relatant les faits d’armes de cet officier. L’ensemble, déposé aux archives départementales de l’Aude, permet d’appréhender la façon dont cet officier a perçu la Grande Guerre, et comment son mental et ses émotions ont déterminé son comportement ainsi que sa façon de son attitude envers les hommes qu’il commandait.

JPEG - 2 Mo
Général Brissaud-Desmaillet

- Michel Cau : Un médecin, agriculteur, découvreur narbonnais : Louis de Martin (1837-1905)

JPEG - 550.2 ko
  
SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0