Accueil du site > Les activités > Séances mensuelles > Les séances de 2014 > Séance du 20 septembre 2014

Séance du 20 septembre 2014

La séance organisée en collaboration avec la municipalité de Saint-Hilaire aura lieu à Saint-Hilaire à partir de 14 h dans l’ancienne salle capitulaire de l’abbaye de Saint-Hilaire.

JPEG - 168 ko

Photo : Franc Bardou

- Claude-Marie Robion et Charles Peytavie : Un nouveau document et de nouvelles données sur l’histoire de l’abbaye de Saint-Hilaire.

Les archives de l’ancienne abbaye de Saint-Hilaire ont presque totalement disparues. En l’absence d’un cartulaire et à côté de quelques copies du XVIIe siècle de textes fournis en particulier par la collection Doat et reprises au XIXe siècle par Mahul, un document méconnu, conservé aux Archives départementales du Tarn-et-Garonne, apporte des éléments complémentaires sur l’histoire de ce monastère bénédictin. Il s’agit d’un inventaire de 1657 recensant 133 documents ou ensembles de documents, allant du XIIe au XVIIe siècle. Malgré des imperfections et des erreurs dues à l’incompréhension des scribes de l’époque moderne, ce document permet de restituer une partie des archives de l’abbaye, en particulier les actes concernant son patrimoine foncier. Son étude permet également d’apporter quelques précisions non négligeables sur la vie de cet établissement religieux sans doute né à l’époque carolingienne et disparu bien avant la Révolution Française.

- Michèle François : Roger Hyvert et le recensement des Monuments Historiques dans la région Languedoc-Roussillon et tout spécialement dans le département de l’Aude.

Roger Hyvert (1901-1988) a été le premier et infatigable recenseur des monuments historiques de la région Languedoc-Roussillon de 1945 à 1965. Ingénieur chimiste, passionné par l’archéologie, membre assidu de la Société des études scientifiques de l’Aude, il devient « délégué au recensement » à la fin de la guerre. Nommé d’abord dans l’Aude, puis dans tous les départements du Languedoc et de Midi-Pyrénées, il produit une remarquable documentation en vue de la protection ou de l’alimentation du « casier archéologique » que le Ministère de l’Éducation nationale souhaitait mettre en place pour aider à la gestion des édifices anciens de la France.

Pour chaque commune de chaque canton, il a recensé tous les édifices, depuis le haut Moyen-Age jusqu’au 18e siècle (date extrême : 1830), susceptibles d’être protégés, aboutissant à l’inscription ou au classement de 350 édifices dans l’Aude et 800 en Languedoc-Roussillon.

JPEG - 62.3 ko
Collection particulière

Visite de l’abbaye avec la participation de Jean Blanc.

  
SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0