Accueil du site > Les activités > Séances mensuelles > Les séances de 2014 > Samedi 18 janvier 2014

Samedi 18 janvier 2014

- Assemblée générale : Rapport moral, rapport financier.

- Serge Brunet, William A. Christian Jr., Nezha Nich :

Les « visionnaires » d’Alzonne 1913-1914 Un étrange phénomène d’apparitions dans l’Aude à la veille de la guerre de 1914.Premiers enseignements d’une enquête collective pluridisciplinaire sur des phénomènes d’apparitions.

Serge Brunet, professeur d’histoire moderne à l’Université Paul-Valéry-Montpellier III, membre de l’Institut universitaire de France. . Il se consacre à l’histoire culturelle et religieuse des sociétés méridionales. Il a notamment publié : Les prêtres des montagnes. La vie, la mort, la foi dans les Pyrénées centrales sous l’Ancien Régime, Aspet, PyréGraph, 2001.

William A. Christian Jr., historien et anthropologue, est l’auteur de Apparitions in Late Medieval and Renaissance Spain, Princeton, Princeton University Press, 1981 ; Moving Crucifixes in Modern Spain, Princeton, Princeton University Press, 1992 ; Visionaries : The Spanish Republic and the Reign of Christ, Berkeley, University of California Press, 1996, ainsi que de diverses études ethnographiques sur des villages d’Anjou et de Cantabrie.

Nezha Nich, master de l’Université Paul-Valéry-Montpellier III.

Ces trois spécialistes présentent une enquête sur un phénomène « d’apparitions célestes », à la veille de la Grande Guerre. Le 30 juin 1913, Pauline Jambert, Marie Perramond et Marie-Jeanne Claret, âgées de 13, 10 et 9 ans, du bourg d’Alzonne (près de Carcassonne, Aude), aperçoivent dans la ramure de peupliers qui bordent le ruisseau du Fresquel, la Vierge Marie, l’archange saint Michel, mais aussi Jeanne d’Arc à cheval, bannière déployée, accompagnés de quelques autres figures célestes. Au cours de leurs échanges célestes, les enfants visionnaires évoquent, par la voix de la Pucelle, une guerre qui paraît déjà inéluctable.
Qu’est-ce que cette affaire, vite connue dans la France entière et en Europe, révèle du comportement religieux à la veille de la Grande Guerre ? Comment fonctionne la « contamination » visionnaire ? Celle-ci a-t-elle pu être instrumentalisée, tant par ses laudateurs que par ses détracteurs ?

La séance commencera à 14 h 30 le samedi 18 janvier 2014 et se tiendra dans l’Auditorium de la Chapelle des Jésuites, rue des Études à Carcassonne.

  
SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0