Accueil du site > L’Aude et le Monde. > Bilans scientifiques du SRA (DRAC) > Bilan 2009 du SRA > Sougraigne A la Métairie de l’Eau Salée

Sougraigne A la Métairie de l’Eau Salée

Ce site a été découvert par Christian Raynaud suite à des prospections de surface sur taupinières. Localisé sur un petit plateau dominant la Sals, rivière salée dont la source n’est qu’à 500 m du site, ce gisement a livré sur environ 3000 m2 un nombre conséquent de tessons peu fragmentés attribués à l’Âge du Bronze ancien ou moyen. La proximité de la ressource salifère nous a rapidement conduit à émettre l’hypothèse que nous pouvions être en présence d’un atelier de bouilleurs de sel protohistorique. En effet, tous les sites de production de sel connus antérieurement à l’époque romaine utilisent le procédé ignigène, c’est-à-dire à l’aide du feu. Si tel avait été le cas à Sougraigne les traces de ces structures de combustion devaient être repérables. C’est pourquoi avant d’envisager la réalisation de sondages nous avons décidé de procéder à une prospection géophysique.

L’intervention a été effectuée par François Lévêque (MCF Université de La Rochelle, UMR LIENS). Il s’est agi d’une prospection magnétique. Les résultats montrent la présence d’un nombre important d’anomalies magnétiques sur la surface testée, certaines de très forte ampleur. L’étape suivante consistera à effectuer une série de sondages à l’emplacement des anomalies en vue de vérifier si ce sont bel et bien des structures de chauffe à mettre en relation avec une activité de bouilleurs de sel.

Pierre-Arnaud DE LABRIFFE
MCC – SRA Languedoc-Roussillon

  
SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0