Accueil du site > Les activités > Séances mensuelles > Les séances de 2016 > Séance du 20 février 2016

Séance du 20 février 2016

Samedi 20 février 2016. Carcassonne, Auditorium de la chapelle des Jésuites. 14 h 30.

- Blandine Sire, Manon Alins
Le maquis de Villebazy de 1943 à août 1944.

Ce sujet d’histoire est aussi un devoir de mémoire envers toutes les personnes qui ont œuvré dans ce maquis. 

Alors que nous venons de fêter le 70e anniversaire de la fin de la 2e guerre mondiale, le maquis de Villebazy (1943-1944) est un sujet méconnu qui a pourtant toute sa place dans l’histoire de la Résistance audoise.

Archives et témoignages nous ont permis de retracer la vie du maquis, ses actions, attaques, réquisitions, l’évolution de sa composition et de son effectif, avec l’arrivée à sa tête d’un homme : « Jacques ». Ce jeune maquis, devenu unité combattante, va s’illustrer dans plusieurs attaques de la moyenne vallée de l’Aude et dans la libération de Limoux, Carcassonne, et du département. Le 18 juillet 1944 sera un jour gravé à jamais dans la mémoire des habitants de Villebazy. Ce jour-là, le maquis basé à la ferme de Coumemazières, est attaqué par les Allemands. Nous verrons comment certains réussiront à se regrouper, comment le village pillé et promis aux flammes sera sauvé.

- Jean-Claude Capéra, Gérard Chatel :

La postérité du livre sur la Montagne noire d’André David (1893-1915), mort pour la France sur le champs de bataille dans les Vosges.

Élève de l’Ecole Normale supérieur (promotion 1912), le charentais André DAvid passe brillamment l’examen du diplôme d’Etudes Supérieures en juin 1914 avec un mémoire sur la Montagne Noire qui deviendra le livre publié à titre posthume. A cette époque, ses maîtres avaient jugé son travail si remarquable qu’il l’avait engagé à le réserver pour sa thèse complémentaire de doctorat. Appelé sous les drapeaux, André David, élevé au grade de sous-lieutenant, meurt sur le champ de bataille le 6 mars 1915 en entraînant sa section à l’assaut du Reichackerkopf, dans les Vosges.

A l’initiative du grand géographe, professeur à l’Université de Paris Panthéon-Sorbonne Emmanuel de Martonne (1873-1955), Les Annales de Géographie saluent la qualité du travail d’André David en publiant en 1920 un extrait de son travail sous le titre : le relief de la Montagne Noire. On peut lire ou le télécharger gratuitement à cette adresse :

http://www.persee.fr/doc/geo_0003-4...

Le texte est illustré par des dessins de Léo David, son père.

En 1924, la SESA publie l’intégralité du travail d’André David sous la forme du tome II des Mémoires de la Société d’Etudes Scientifiques de l’Aude : La Montagne noire. (Aude, Hérault et Tarn.) Essai de monographie géographique. L’ouvrage est préfacé par Emmanuel de Martonne.

Nos conférences sont ouvertes à tous et gratuites.
  
SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0