Accueil du site > Les activités > Séances mensuelles > Les séances de 2016 > Samedi 19 Novembre 2016

Samedi 19 Novembre 2016

Carcassonne, auditorium de la chapelle des Jésuites, entrée libre et gratuite.

- 14 h 30 La maison de Bérenger Mage, viguier de Lagrasse au XIIIe siècle et son plafond peint armorié.

Gauthier Langlois, Julien Foltran, Jean-Pierre Sarret

Dans les années 1270 les Mage, une famille bourgeoise en cours d’intégration à la noblesse, se fait construire une riche maison à Lagrasse. Elle manifeste son nouveau rang social par une salle de réception réalisée dans le style gothique à la mode : décor sculpté des fenêtres provenant du chantier de la cathédrale de Carcassonne ; plafond peint mêlant influences françaises et hispaniques. La partie actuellement visible du décor peint montre des motifs géométriques et des animaux fantastiques alternant avec des cavaliers en armes. Le décor héraldique, réalisé vers 1278, traduit la situation politique et sociale. Il évoque la guerre gagnée en 1276 par la France sur la Castille pour la Navarre. Sont ainsi représentés des souverains impliqués dans le conflit, des barons de la sénéchaussée de Carcassonne et des membres de la famille Mage probablement mobilisés dans cette guerre. Ce décor est un témoignage exceptionnel sur les maisons patriciennes de la fin du XIIIe siècle et le dynamisme d’une ville en pleine expansion.

|

JPEG - 106 ko
JPEG - 48.2 ko

- 15 h 30

La confrérie Sainte-Croix des Tondeurs de Narbonne

Claude-Marie Robion

La confrérie Sainte-Croix des tondeurs de draps de Narbonne n’est guère connue qu’à travers le texte de ses statuts, parchemin inédit datant de 1508, rédigé moitié en latin et moitié en français et conservé aux Archives communales de Narbonne. A travers ce riche document, il est toutefois possible d’entrevoir le fonctionnement de cette confrérie professionnelle à l’aube du XVIème siècle. On y glane également des renseignements sur l’organisation du corps de métier, ou de la corporation, de ces travailleurs du textile, largement épaulé par la structure confraternelle dans les domaines de la dévotion et de l’assistance ; et au-delà sur l’artisanat narbonnais à cette époque. Peu étudiées et ayant laissé peu d’archives, les confréries professionnelles du Moyen Age et de l’Epoque moderne furent pourtant fort nombreuses et constituaient des rouages essentiels des rapports sociaux au sein des populations urbaines du Languedoc.

JPEG - 190.3 ko
  
SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0