Accueil du site > Les activités > Séances mensuelles > Les séances de 2016 > Samedi 15 octobre 2016

Samedi 15 octobre 2016

A l’auditorium de la Chapelle des Jésuites, rue des Études à Carcassonne. Entrée libre et gratuite.

- 14 h 30 : Marie-Elise Gardel : Cabrespine, castrum minier - recherches archéologiques 2011-2016.

Au cœur de la Montagne Noire, Cabrespine, dans la vallée du Clamoux, est entourée de massifs montagneux métallifères. Dès 814, ce territoire a joué un rôle stratégique et politique important, au regard notamment du territoire minier à protéger et à contrôler, ce qui lui a valu la revendication de l’abbaye de Lagrasse, des seigneurs de Cabaret, et plus tard de Simon de Montfort. Le castrum, à 400 m d’altitude, entièrement excavé dans le schiste, offre quantité de vestiges métallurgiques mêlés à de la céramique des XIIe-XIIIe siècles. Entre 2011 et 2016, grâce à plusieurs explorations des mines et les fouilles conduites dans le castrum, il a été possible de confirmer un lien étroit entre le centre de contrôle et l’unité de production au Moyen Âge. Il apparaît aussi que la gestion de l’eau, observée à partir d’un système de drainage très élaboré et d’une citerne, taillés dans la roche, répondait à une préoccupation majeure des occupants. L’érosion menace aujourd’hui d’effacer rapidement ces traces précieuses, impliquant une réelle urgence d’intervention.

- 15 h 30 : Marie-Chantal Ferriol et Blandine Sire-Allabert : Le domaine de Villemartin (Gaja-et-Villedieu, près de Limoux), un espace toujours en évolution (XIIIe - XIXe siècles).

Villemartin, domaine situé sur la commune de Gaja-Villedieu, près de Limoux, a une destinée particulière. Habité depuis le Moyen-Age, il a pris une dimension particulière au XIXe siècle lors de son passage dans le patrimoine du poète limouxin Alexandre Guiraud (1788-1847), auteur dramatique et romancier élu à l’Académie française en 1826. Reconstruire à Villemartin le cloître des grands Carmes de Perpignan (chef d’œuvre de l’art gothique catalan de la première moitié du XIVe siècle) sera sa réalisation majeure. Depuis décembre 2015, ce cloître et l’ensemble des bâtiments qui le jouxtent (une orangerie, la chapelle, l’atrium, la forge et le cabinet du poète), le parc avec ses fabriques sont protégés au titre des monuments historiques.

  
SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0