Port-la-Nouvelle : Prospections archéologiques diachroniques sur l’île Sainte-Lucie

ANTIQUITE

L’île Sainte-Lucie est la plus grande île des étangs
narbonnais et elle constitue un élément important
du système portuaire de Narbonne antique. Son
occupation antique et l’exploitation de ses carrières
sont connues de tous mais elles n’ont jamais fait
l’objet d’une prospection exhaustive et systématique.

La tempête de janvier 2009, en arrachant de nombreux
pins, a remis au jour des vestiges disparus depuis les
années 1980 sous le couvert végétal. Une campagne de
prospection inventaire diachronique de 15 jours, dans
le cadre du PCR sur les ports antiques de Narbonne,
a permis une révision et un recensement de tous les
sites archéologiques de l’île et leur intégration au SIG
sur les ports antiques de Narbonne.

La superficie des
zones exploitées en carrière a été estimée à quelques
12 ha et les plus anciennes exploitations datent de
l’époque romaine. L’occupation antique de l’île a
été mise en évidence sur plusieurs sites répartis sur
toute la superficie de Sainte-Lucie, ce qui suggère une
exploitation raisonnée et une gestion des ressources
naturelles.

Enfin, la présence de carrières littorales
et de sites à caractère économique marqué, signale
l’existence de débarcadères spécialisés, notamment
pour le transport par voie navigable des blocs
extraits.

Nicolas CARAYON
UMR 5140 Lattes-Montpellier