Accueil du site > L’Aude et le Monde. > Bilans scientifiques du SRA (DRAC) > Bilan 2009 du SRA > Montolieu Les Jardins de Valsiguier

Montolieu Les Jardins de Valsiguier

MOYEN AGE [1]

Le site de Montolieu Valsiguier s’est avéré riche en vestiges et en mobilier. Après un diagnostic effectué par l’Inrap en 2006 et une fouille préventive réalisée par l’Amicale Laïque de Carcassonne fi n 2007, une surveillance de travaux de terrassement s’est avérée nécessaire et a été prescrite sur la totalité de l’emprise du projet (5193 m²).

Grâce aux opérations déjà réalisées, on savait que les structures étaient denses et à des niveaux d’apparition allant de – 0,20 m à – 1,50 m. Un suivi archéologique intégral des travaux de terrassement et des tranchées liées au réseau a donc été prescrit.

Dans la zone 2, les terrassements liés à la voie d’accès sud ont fait apparaître plusieurs murs de 0,60 m de large et un espace pavé avec soin, comportant des raidisseurs et une base de pilier avec mortaise. Sur cet espace se trouvaient de nombreux tessons de jarres de stockage et un puisard associé, situé dans l’angle sud-ouest, contenait de nombreux tessons de céramique médiévale.

Le dégagement des bas-côtés donnant sur la rue du Général Izard a permis la mise au jour de plusieurs murs et d’objets mobiliers divers (céramique, métal…). Les terrassements nord ont mis en évidence un four effondré (d’un diamètre de 2,40 m) et des rejets de four avec de nombreux tessons de tuiles, de terre rubéfiée et des charbons de bois.

Au sommet du terrain, côté nord-ouest, les travaux ont permis d’observer le substrat schisteux associé à des restes de structures bâties, laissant entrevoir la présence de bâtiments excavés dont la fonction n’a pu être déterminée avec précision.

Comme il a déjà été observé lors des précédentes opérations, le mobilier médiéval est très abondant : céramique grise et d’importation, objets en métal, en verre et en os, monnaies et méreaux.

La désertion de cette zone d’habitat urbain semble pouvoir être intégralement datée du premier quart du XIVe siècle.

Marie-Elise GARDEL
Amicale Laïque de Carcassonne

Notes

[1] Notice extraite du Bilan Scientifique 2009 du Service Régional d’Archéologie de la Direction Régionale des Affaires Culturelles Languedoc-Roussillon

  
SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0