Accueil du site > L’Aude et le Monde. > Bilans scientifiques du SRA (DRAC) > Bilan 2009 du SRA > Mailhac Les Prats

Mailhac Les Prats

CHASSÉEN [1]

Le diagnostic du lotissement des Prats a été prescrit en raison de sa contiguïté avec le lotissement de l’Élisyque où en 2003 Alain Vignaud a dirigé la fouille d’un site chasséen ancien. Celui-ci apparaît sous une forme lâche avec des concentrations ponctuelles. Trois pôles inégaux se dessinent : le plus dense comprend quatorze silos formant une batterie dont les limites débordent le cadre du décapage, cinq fosses mal caractérisées et deux trous ; un grenier sur poteau est mis au jour à l’est en bordure de la D67 ; enfin au sud de l’emprise trois fosses ou silos sont disséminés sur une bande de 40 m de long et 15 m de large. Nous emprunterons à Alain Vignaud sa conclusion : « Le site, installé anciennement sur un petit relief ou glacis, est particulièrement érodé. Seules n’ont été conservées que les fosses profondes, en l’occurrence des silos tronconiques, amputés de plus de la moitié de leur élévation. »

Un silo chasséen a été ajouté par notre diagnostic au site précédent. Il pourrait intégrer le troisième pôle décrit plus haut. Cet unique silo possède un diamètre de 1,40 m pour une profondeur de 0,60 m. Son comblement n’a livré qu’un modeste lot céramique (15 tessons), dont un bord d’assiette à petit marli oblique attribué au Chasséen. L’attribution à la phase ancienne du Chasséen repose autant à la proximité du site de l’Élisyque qu’à la typicité du tesson. En conclusion, l’habitat chasséen de l’Élisyque ne se prolonge pas au-delà d’une limite méridionale située à quelques mètres seulement de sa limite cadastrale.

Maxime GUILLAUME
INRAP Méditerranée

Notes

[1] Notice extraite du Bilan Scientifique 2009 du Service Régional d’Archéologie de la Direction Régionale des Affaires Culturelles Languedoc-Roussillon

  
SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0