Fontiès d’Aude

Pièce d’Alquier NÉOLITHIQUE FINAL - ANTIQUITÉ

Un projet de construction de lotissement dans la
commune de Fontiès d’Aude, prés de Trèbes, a
motivé un diagnostic archéologique, conduit en 2008
par Denis Rolin de l’Inrap. Cette opération a révélé
la présence d’un fossé attribué au Campaniforme
pyrénéen, ainsi que de deux trous de poteau et d’une fosse chalcolithiques dans la partie sud de l’emprise.
Quelques indices d’une occupation datée entre le Ier s.
av. et le Ier s. ap. J.-C. sont apparus prés de la limite
ouest.

La prescription archéologique, concernant
principalement l’occupation chalcolithique, a conduit
en décembre 2010 à une fouille préventive. Cette
opération a permis de mettre au jour un tronçon de
fossé campaniforme de 31,2 m de longueur, très
arasé. Une large tâche noire en amont et une formation
linéaire sombre probablement reliées entre elles sont
à mettre en relation avec la stagnation et l’écoulement
de l’eau de surface. Le fossé intercepte la formation
linéaire, puis en dévie légèrement, en suivant la même
orientation le long de la pente naturelle du terrain. Tout
se passe comme si le fossé venait capter et drainer
à son tour l’eau de surface. Prés de la limite est de
l’emprise, le fossé apparaît mieux conservé et recoupe
une fosse complexe, également campaniforme. Une
sépulture d’enfant, probablement chalcolithique, et un
trou de poteau ont été également fouillés.

L’occupation de la fin de la période gauloise - début
de l’Antiquité est attestée par un tronçon de fossé
interrompu, qui intercepte deux petits fossés, et deux
fosses. Une fosse dépourvue de mobilier et quatre
possibles trous de poteau n’ont pas pu être datés.

Roberta BEVILACQUA
INRAP Grand Sud-ouest