Accueil du site > Nos publications > Bulletins annuels et tables des bulletins > Sommaire et résumés des bulletins depuis 1998. > Bulletin de 2004 - Tome CIV

Bulletin de 2004 - Tome CIV

GEOLOGIE :
- FAURÉ (Philippe) et ALMÉRA (Yves), Le Dogger (Jurassique moyen) des Corbières (Aude, France)- Biostratigraphie, évolution paléogéographique.  [1]  [2]
- CAPÉRA (Jean-Claude) et DUPONT (Albert), Pierres et cabanes : des soulanes de Nore à la cité de Carcassonne. Approche géologique et architecturale.  [3]  [4]

HYDROLOGIE :
- BÉNAZET (Jean) et ALAUX (Henri), Crues de l’Aude à Carcassonne de 1800 à 2003 et zones d’innondations de la ville basse.  [5]  [6]
- BÉNAZET (Jean), Résultat de l’analyse des innondations de 1801 à 2001 de l’Aude sur la ville basse de Carcassonne.  [7]  [8]

BOTANIQUE :
- CAU (Michel), Le redoul (coriara myrtifolia L.)  [9]  [10]

ZOOLOGIE :
- HÉBRAUD (Jean-François), Quelques données sur les micromammifères du département de l’Aude.  [11]  [12]

ARCHEOLOGIE :
- PAUC (Paulette) avec la collaboration de BOHIC (Didier) et de FAURÉ (Philippe), Brève typologie de l’outillage lithique inhérent à la fabrication de parures protohistoriques en coquillage et les sources de matières.  [13]  [14]

- RIVIERE (Jean-Claude) et DUPONT (Albert), Une série inédite de stèles discoîdales à Aragon (Aude).  [15]  [16]

- BONNET (Jean-Louis) et MARTIN (Jean-Michel), Un plafond peint du XVe siècle découvert à Carcassonne.  [17]  [18]

HISTOIRE DU MOYEN-ÂGE :
- HANCKE (Gwendoline), Maladies, medecins et pratiques médicales dans les registres d’inquisition (XIIIe siècle)  [19]  [20]

HISTOIRE MODERNE :
- ROBION (Claude-Marie), Le livre juratoire de la ville basse de Carcassonne, fragment du XVIIe siècle.  [21]  [22]
- RICALENS (Henry), Les meuniers et les boulangers du Lauragais sous l’ancien régime.  [23]  [24]
- BOUSQUET (Bénédicte), Les biend du clergé du diocése de Carcassonne au XVIIIe siècle.  [25]  [26]
- VIALA (Marie-Rose), Les travaux publics dans le diocèse de Saint-Papoul au XVIII° siècle. Aménagement des rivières et du canal.  [27]  [28]

HISTOIRE COMTEMPORAINE :
- SCHNEIDER (Christian), Les complots dans l’Aude en 1816.  [29].  [30]
- BOULBES (Yves), Évolution de la population des enfants assistés dans le département de l’Aude du second empire.  [31]  [32]

A propos de botanique - Compte rendu d’activités pour 2004 et liste des plantes en annexe.

Notes de géologie - Le Malm (jurassique supérieur) du Narbonnais (Nappe des Corbières orientales). Identification de l’étage Kimméridgien à l’aide de brachiopodes.

Notes d’archéologie - Description d’un phallus en calcaire gris à Villerouge-La-Crémade. Fibules antiques trouvées dans le bassin de Tuchan-Paziols (Aude).

Notes de numismatique - Jeton ou méreau ?

Notes d’histoire - Jules Rivals, magistrat, élu et écrivain, sa vie et son parcours.

Notes

[1] Les dépôts essentiellement carbonatés du Dogger des Corbières ont récemment bénéficié de datations plus précises offertes,notamment, par la mise en évidence d’abondantes populations de brachiopodes, ce qui permet de proposer des équivalences avec les zones standards d’ammonites. L’ensemble représenté par l’Aalénien et le Bajocien basal (zone à Discites) (Formations Mont-Grand et Bouquignan) est tronqué par une importante discontinuité érosive (D1) sur laquelle repose dans les seules Corbières sud-orientales des calcaires à oncolithes (Formation Feuilla) du Bathonien inférieur (zone à Zigzag). Cette formation se biseaute latéralement sous une nouvelle discontinuité érosive (D2) sur laquelle repose la Formation Villedaigne, unité dont l’âge passage Bathonien moyen - Bathonien supérieur (zone à Subcontractum à base de zone à Retrocostatum) est bien établi par les brachiopodes. La disposition transgressive de cette formation en direction de l’Ouest et son biseau dans les Corbières méridionales et occidentales suggèrent la présence d’une zone de haut-fond, plus occidentale, assimilable au versant oriental du Haut-Fond occitan. Les couches plus récentes (Formation Roches Grises, Dolomies noires) ne bénéficient pas de nouvelles datations (Bathonien terminal à Callovien probable).

[2] The recent discovery of numerous brachiopod communities has allowed better datations of the mainly carbonated Formations in the Dogger of Corbières (Eastern part of the French Pyrenees). So, it is possible to propose correlations with the ammonite standard zonation. The Middle Jurassic, represented by Aalenian and lowermost Bajocian (Mont-Grand and Bouquignan Formations), is truncated by an important erosive discontinuity (D1) which is overlapped in the South-Eastern Corbières only by the Lower Bathonian oncolitic limestones (Feuilla Formation, Zigzag Zone). This Formation disappears laterally under a new erosive discontinuity (D2) overlapped by the Villedaigne Formation, unit of which the age located in the Middle and lowermost Upper Bathonian (Subcontractus Zone until Retrocostatum Zone, Blanazense Subzone), is well documented by brachiopods. The transgressive disposition of the Villedaigne Formation towards West and its wedge in Southern and Western Corbières suggest the presence of a shoal zone corresponding to the eastern side of the Occitan Shoal. Above, the most recent beds (Roches Grises Formation, Black Dolomites) have not been dated (probably uppermost Upper Bathonien and Callovian). The study evidences six brachiopod associations which succeed from Upper Toarcian to basal Upper Bathonian (fig. 6). This succession agrees with the brachiopod standart zonation established on the French North Tethyan realm (Alméras et al., 1997).

[3] La découverte des constructions en pierre sèche est conduite depuis les soulanes gneissiques de Nore jusqu’au bassin gréseux de Carcassonne. Si des cabanes se retrouvent dans presque tous les niveaux géologiques, les espaces les plus construits sont liés à un déterminisme calcaire ou gréseux, à une topographie de plateaux. Dans chaque niveau, une analyse de quelques éléments architecturaux de ces constructions, montre toute la richesse de ce patrimoine rural lié à un espace et à une histoire sociétale.

[4] The discovery of dry-stone buildings has been led from the southern gneiss slopes of Nore to the sandstone basin of Carcassonne. Although cabins can be found at almostevery geological level, the most densily built spacer are linked to a chalky or gritty determinism, to a topography of plateaux. At every level an analysis of a few architectural aspects of these buildings show all the richness of this rural patrimony linked to a space and to a social history.

[5] Cette étude résume les principaux phénomènes physiques qui gouvernent les effets destructeurs des inondations de l’Aude. Elle présente, à ce sujet, les différentes formes d’hydrogrammes qui caractérisent la force des crues qu’elle illustre d’un exemple concret de destructions. Elle donne l’inventaire des échelles qui permettent le suivi des niveaux de l’Aude à Carcassonne ; Elle situe les témoins-mémoires de deux des plus importantes inondations de la ville. Elle dresse, enfin, la carte des altitudes des rues à risque afin que tous les carcassonnais puissent, avec également la présence des témoins muraux NGF, comparer la situation du site qui les intéresse aux niveaux connus des crues redoutables du fleuve.

[6] This paper sets out the preliminary data necessary before any analysis of flooding. It contains various histograms showing the floods and the physical phenomena which govern their destructive force. There is an inventory of the water level measuring ladders in the Aude and contemporary accounts of the two great floods in 1891 and 1940. It also lists the NGF (Ordnance Survey) flood level indicators in those streets in Carcassonne which were flooded.

[7] Cet exposé résume, sous forme de graphiques et de conclusions, le résultat de l’analyse des inondations de Carcassonne réalisée à partir de relevés qui ont été effectués entre 1801 et 2001. Il souligne le rôle protecteur qu’a joué, pour la ville basse et contre les crues de l’Aude, le couple « marche hydrodynamique », formé entre l’amont du Pont-Vieux et le Pont-Neuf, et « l’égout principal de l’époque » qui sortait en aval de cette marche. En s’aidant de la carte des niveaux NGF des rues inondables publiée dans un précédant exposé de ce bulletin, il démontre clairement que l’élaboration d’un plan prévisionnel des risques d’inondations du bas de la Bastide Saint-Louis ne peut être réaliste que si les auteurs d’une telle réalisation prennent en considération ce phénomène majeur, toujours présent. La démonstration de cette réalité est publiée dans la présentation de la simulation de la plus importante crue bi-centenaire de l’Aude qui envahit, le 25 octobre 1891, les bas quartiers de Carcassonne.

[8] This paper contains an analysis of floods of the river Aude recorded at Carcassonne between 1800 and 2003. It describes the important protection against flooding for part of the Ville Basse effected by altering the river bed level from above the Pont Vieux to below the Pont Neuf and contemporary drains.Using the existing NGF flood level map, the paper clearly shows that a provisional plan of the risk of flooding at the bottom of the Bastide Saint Louis could only work if the planners took into account these major elements. This is proved by the result of the simulation of the 1891 flood.

[9] Le redoul plante arbustive commune dans le Midi de la France a des feuilles riches en tanin ; elle a pour, cette raison, été utilisée abondamment dans notre département pour le tannage du cuir jusqu’au XIXe siècle. Cette note après avoir décrit la plante, présente les témoignages écrits permettant de juger de l’importance que sa cueillette représentait pour l’économie du pays.

[10] This species of coriaria is common in the Midi, and its leaves are rich in tannin. It was widely used in the Aude for tanning leather up to the 19 th century. This paper describes the shrub, and examines written evidence showing the value of its harvest to the local economy.

[11] L’analyse de pelotes de réjection de chouettes effraie (Tyto alba), hulotte (Stix aluco), chevêche (Athene noctua) et de hiboux grand duc (Bubo bubo), moyen duc (Asio otus) en provenance de diverses communes de l’Aude, permet de dresser un inventaire des micromammifères présents dans ces communes. Ces quelques données peuvent servir à compléter un atlas de répartition des mammifères audois. En effet, notre département, soumis au climat atlantique et méditerranéen, avec ses plaines et sa haute montagne, est un véritable carrefour où se rencontrent des faunes différentes qu’il est intéressant de cartographier.

[12] An analysis of pellets from the following owls - barn owl (Tyto alba), tawny owl (Strix aluco), little owl (Athene noctua), the long-eared owl (Asio otus) and the eagle owl (Bubo bubo) - found in a selection of communes in the Aude, has enabled a checklist of small mammals to be drawn up. A distribution map was prepared from this data which showed that the Aude, with its atlantic and mediterranean climate, and its plains and mountains, is a natural crossroads where one can find a range of wildlife.

[13] L’outillage lithique retrouvé sur les ateliers de fabrication de parures en coquillages est essentiellement composé de perforateurs en silex, puis en moindre nombre, de meules en grès et, beaucoup plus rares, de polissoirs. Les données recueillies permettent d’esquisser un schéma typologique. L’origine des matières premières est recherchée dans le cadre des stratégies d’acquisition. Les outils sont comparés à ce qui est connu en France, en Europe et en dehors du cadre européen.

[14] Most of the stone tools found at the shell jewellery workshops are pointed flints ; others are sandstone grinders, and, much less common, polishers. The data collected has enabled me to draw up to a topological classification. The origin of the raw material is investigated according to a strategy of collection. The tools are compared to similar items from France, Europe and beyond.

[15] La découverte récente à Aragon d’une série de stèles discoïdales a permis une réflexion sur leur origine et leur finalité. Si ces petits monuments sont présents dans une grande partie du monde, leur plus grande concentration se situe en Europe du sud, Portugal, Espagne et France. Malgré de nombreuses hypothèses, témoignages de rites cathares, sépultures de pèlerins, tombes templières, l’orthodoxie chrétienne de ces stèles ne peut être mise en doute. Signalisations funéraires, elles sont essentiellement érigées au Moyen-Âge, entre le XIIe et le XVe siècle, leur terminus probable se plaçant au XVIIe siècle. Oeuvres d’artisans carriers plus que de sculpteurs spécialisés, elles paraissent liées à la fabrication des meules à aiguiser. De troublantes coïncidences sont à signaler entre les zones de production de ces dernières et les régions à forte présence de discoïdales.

[16] The recent discovery of a series of discoïdal steles made people think about their origins and their purposes. If these little monuments can be mostly found in the whole world, they are mainly situated in Southern Europe, Port ugal, Spain and France. In spite of numerous assumptions, expressions of Cathar rites, pilgrims’ burials, templar graves, christian orthodoxy of these steles cannot be doubted. These funerary stones are mainly erected in medieval times, between the twelfth and the fifteenth century and they last appear in the seventeenth century. They are more artisan carriers’ works than specialized sculptors’ones, they seem to be linked to the making of grindstones. Disturbing coincidences are to be mentioned between the production areas of the latter and the districts where most of disk-shaped steles are found.

[17] Cette étude a été nécessitée par les travaux de restauration d’un immeuble situé rue de Verdun, dans le secteur sauvegardé de Carcassonne, entrepris par le groupe Héridis. Elle répond à une prescription de l’architecte des bâtiments de France établie à l’occasion de la découverte d’importants plafonds peints au rez-de-chaussée et au premier étage du 51 rue de Verdun. Les études menées par un archéologue et un historien concernant l’évolution du bâti sur la parcelle, les transformations de l’immeuble, la datation et la description des ais, la recherche des propriétaires successifs.

[18] This paper arose from the major renovation work undertaken by the Heridis Group in the conservation area in Carcassonne. A preservation order was made by the specialist architect appointed when a painted ceiling was discovered between the ground and first floors of 51 street of Verdun. An archaeologist and an historian investigated the evolution of the site, the development of the building, the date of the painted wooden soffits and traced historical ownership.

[19] En dehors des informations sur le catharisme, les registres d’Inquisition du XIIIe siècle laissent aussi apercevoir certains aspects de la vie quotidienne et fournissent ainsi un certain nombre de renseignements sur des médecins et des traitements de malades - renseignements qui permettent une approche de ce que furent les pratiques médicales au XIIIe siècle. Quelles sont alors les maladies dont furent atteints les témoins, comment en parlent-ils à l’inquisiteur, comment soigne-t-on les maladies et comment traite-t-on les malades, de quelle façon les médecins travaillent-ils et qui traite les malades - uniquement des vrais médecins formés à l’université ou plutôt des barbiers et qui savent aussi soigner les malades, voire peut-être des personnes - sages-femmes ou autres - ayant conservé le savoir des remèdes ancestraux ?

[20] Besides information about Catharism, the 13th C. Inquisition registers give one some insight into daily life and provide some information about doctors and the treatment of illness, information which throws light on 13th C. medical practice. What sort of illness did witnesses suffer from ; how did they describe them to the inquisitor, how did they look after and treat the sick, how did doctors work and who provided medical help - only proper doctors, trained at universities or barbers, and who really knew how to nurse patients , Perhaps midwives or others with knowledge of ancient remedies ?

[21] En 1935, l’historien Joseph Poux publiait, une étude sur le juratoire consulaire du bourg de Carcassonne. Il y fournissait une transcription du seul feuillet rescapé de ce document, récupéré par les Archives de l’Aude en 1899. De nouveaux fragments du juratoire récemment découverts ou redécouverts permettent aujourd’hui d’en savoir plus sur ce livre d’annales et d’élections consulaires intéressant la ville basse, son organisation et son fonctionnement. Au-delà, d’importantes précisions relatives à la liste des consuls, le juratoire fournit nombre de renseignements touchant la vie locale mais aussi la vie régionale et nationale, voire les événements internationaux. Il demeure donc un élément irremplaçable pour retracer l’histoire de la ville entre le XVe et le XVIIIe siècle.

[22] In 1933, the historian Joseph Poux published a study of the « juratoire consulaire » for the city of Carcassonne. He produced a transcription of the only remaining fragment of this document, salvaged by the Departmental Archives in 1899. New extracts of the « juratoire consulaire » have recently been discovered which throw a light on this volume of records and consular elections concerning the Ville Basse, its organisation and operation. In addition to considerable detail about the list of consuls, the « juratoire » provides further information not only about local life but also regional and national life, and even international events. This document is a unique part of the history of the town between the 15th and 18th centuries.

[23] Fondée sur l’examen d’archives municipales et de minutiers de notaires, est proposée une approche socio-économique des meuniers et des boulangers du Lauragais sous l’Ancien Régime.

[24] Millers and bakers of Lauragais under the old form of government are observed in their social and economical aspects through the records of the towns and deeds drawn up by notaries.

[25] Chaque abbaye, chaque chapitre, chaque évêché, chaque cure et chapelle était pourvue de biens dont les revenus permettaient aux membres du clergé de vivre et de remplir leur ministère. L’étude porte sur la nature des biens, leur gestion, leurs revenus dans le diocèse de Carcassonne. Ces revenus, qui proviennent essentiellement de la perception de la dîme et des droits seigneuriaux, sont très inégalement répartis. La plus grande part est prise par l’évêque, le chapitre cathédral, et les grandes abbayes de Lagrasse et de Montolieu.

[26] Each abbey, each chapter, each bishopric, each parish and chapel enjoyed goods whose income enabled the clerics to live and fulfill their function. This study deals with the nature of the goods, their management, their income in the diocese of Carcassonne. This income which essentially comes from the tithe and seigneurial rights are unequally shared. The most important part is taken by the bishop, the cathedral chapter and the great abbeys of Lagrasse and Montolieu.

[27] Les travaux publics dans le diocèse ne se limitent pas à la construction et à l’entretien des chemins (bulletin de la SESA 2004) ; une part importante des ouvrages concerne les aménagements des ruisseaux et rivières, des problèmes posés par la présence des moulins et par le Canal Royal. Topographie et climat exposent la région à des inondations fréquentes et suscitent des dépenses qui, contrairement à celles des chemins, reposent presque entièrement sur les communautés et le diocèse.

[28] Public works in the diocese are not limited to the construction and maintainance of the roads (cf. SESA bulletin 2003) ; an important part of the works is devoted to the modifications of the brooklets and brooks, problems are raised by the « Canal Royal ». Due to its topography and climate the region is submitted to frequent inundations which entail expenses ; are almost completely taken charge of by the communities and the diocese which is not the case for the roads

[29] Après le désastre de Waterloo, Louis XVIII retrouve son trône et le préfet Trouvé sa préfecture de Carcassonne. Pendant le dernier semestre 1815 et les trois premiers trimestres 1816, il organise la Terreur blanche légale dont le but est d’écraser toute contestation libérale. Il lui faut un exemple. Un provocateur fait croire à des prisonniers qu’un riche bonapartiste les fera libérer s’ils promettent dans une lettre d’assassiner les notables royalistes. Trois hommes seront condamnés à mort par la cour prévôtale et guillotinés

[30] After the disaster of Waterloo, Louis XVIII recovers his throne and the prefect Trouvé recovers his prefecture of Carcassonne. During the last semester 1815 and the first three trimester 1816, he menages the « Terreur blanche légale », his goal is the collapse of any liberal contestation. He needs an example. An agent provocateur lets believe to prisoners, that a rich bonapartist will let free them if they promise in a letter to murder the royalist notabilities. Three men will be sentenced to death and guillotined.

[31] La population des enfants assistés est relativement méconnue. En France, des travaux donnent d’utiles indications mais la mesure est difficile. Avant 1914, les données de la Statistique Générale de France ne sont pas uniformes. La mesure départementale comble alors certains écueils. Dans le département de l’Aude, nous constatons une baisse des admissions des pupilles sur la longue période. Leur répartition par sexe et par âge est inégale. Leur état civil se différencie en fonction de la catégorie. Surtout nous observons très tôt un transfert de la tutelle vers la protection de l’Etat, prélude à des formes modernes d’intervention sociale déterminées par des choix politiques.

[32] The population of the assisted children is relatively ignored. In France, work gives useful indications but measurement is difficult. Before 1914, the data of the General Statistics of France are not uniform. Departmental measurement fills certain shelves then. In the department of the Aude, we note a fall of the admissions of the pupils over the long period. Their distribution by sex and age is unequal. Their marital status is different according to the category. Especially we very early observe a transfer of the supervision towards the protection of the State, is a prelude to with modern forms of social intervention determined by political choices.

  
SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0