Accueil du site > Les activités > Séances mensuelles > Les séances de 2015 > Séance du samedi 16 mai 2015

Séance du samedi 16 mai 2015

La séance aura lieu le samedi 16 mai 2015 à partir de 14 h 30 dans l’Auditorium de la chapelle des Jésuites mis à notre disposition par la Ville de Carcassonne.

Au programme :

  • Marie-Elise Gardel : Les Abords sud de la Cité : approche diachronique. Etude archéologique de la partie sud-est de la commune de Carcassonne, située en zone rurale, entre la Cité, l’Aude, la Cavayère et l’Autoroute.

Cette étude archéologique a été menée dans la cadre d’une prospection-inventaire effectuée pour l’Opération Grand Site de la Cité de Carcassonne. Elle concerne la partie sud-est de la commune de Carcassonne, située en zone rurale, entre la Cité, l’Aude, la Cavayère et l’Autoroute. Un premier bilan documentaire a été d’abord mené afin de faire le point sur les découvertes archéologiques anciennes ou plus récentes qui ont été faites sur cette partie du territoire. Dans un deuxième temps, l’enquête orale et une série de prospections ponctuelles ont permis de compléter les données fournies par la documentation et d’effectuer un premier diagnostic, montrant tout l’intérêt de cette zone au cours du temps : l’occupation du sol, les déplacements de l’habitat, l’évolution du parcellaire… L’Aude, fleuve capricieux, pourrait bien être la cause des principales mutations.

La Cité de Carcassonne vue de l'ESt

  • Gauthier Langlois : Blanchot de Brenas, l’inventeur du « Curé de Cucugnan » et son voyage à Carcassonne et dans les Corbières en 1858.

Au milieu du XIXe siècle, la visite des Pyrénées et des ruines médiévales sont des destinations fort prisées des romantiques en quête de pittoresque. Cependant, si Carcassonne est un site déjà assez visité, rares sont ceux, tel Blanchot de Brenas, qui se risquent sur les mauvais chemins des Corbières. Il est l’auteur d’un récit de voyage publié entre 1858 et 1859. C’est dans ce récit qu’apparaît le sermon du curé de Cucugnan qui va acquérir la célébrité à travers les reprises de Roumanille et d’Alphonse Daudet. Mais aussi l’une des plus célèbres versions de la légende Dame de Dame Carcas et un récit fantastique sur les mitonas, ou fées lavandières de l’Orbieu. Si des spécialistes de la littérature se sont intéressés au récit de Blanchot de Brenas pour étudier la filiation littéraire du sermon du curé de Cucugnan ; si quelques historiens et ethnologues ont puisé dans ce récit des informations précieuses sur la vie quotidienne et le folklore au XIXe siècle, personne ne s’est intéressé de manière critique à ce récit. Ce sont ces lacunes que le présent article se propose de combler. Qui était Blanchot de Brenas ? Quelle fiabilité accorder à son récit et que peut-il nous apporter ?

  
SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0