Accueil du site > L’Aude et le Monde. > Publications de nos membres. > L’église, le clergé et les fidèles en Languedoc et en Pays Catalans

L’église, le clergé et les fidèles en Languedoc et en Pays Catalans

Vient de paraître, sous la direction de Gilbert Larguier, sociétaire de la SESA, avec une contribution de Claude Marie Robion, un ouvrage de 240 pages (16X24) intitulé :

L’église, le clergé et les fidèles en Languedoc et en Pays Catalans - XVIe-XVIIIe siècle.

En voici le sommaire :

Sommaire Gilbert Larguier
Avant-propos

Danielle Bertrand-Fabre
Les relations entre un curé-poète et le troupeau de ses fidèles : une question de personnes et de circonstances (abbé Jean-Baptiste Fabre, Montpellier, XVIIIe siècle)

Gilbert Larguier
Un prêtre provençal en Cerdagne, Joseph François Auberge curé de Saint-Pierre-dels-Forcats

Joan Peytaví-Deixona
« ... que treballen per obs de família... » Rôle des clercs dans la construction matrimoniale et patrimoniale à l’époque moderne en Catalogne

Joaquim M. Puigvert i Solà
La sociabilité paroissiale dans le monde rural de la Catalogne moderne

Claude-Marie Robion
L’Église contre la danse. Deux exemples languedociens au XVIIe siècle

Emmanuelle Rebardy-Julia
Elne et son clergé au XVIIIe siècle (les relations conflictuelles d’une communauté d’habitants et de son clergé)

Bénédicte Bousquet
Rôle et fonctions d’une abbaye (Lagrasse) : une vision de fidèles

Christophe Juhel
Le clergé face à ses fidèles en Roussillon au XVIIIe siècle à travers les archives de la justice criminelle

Didier Baisset
L’abaissement du privilège de clergie en Roussillon : un enjeu politique majeur au lendemain du traité des Pyrénées

Caroline Perche
L’intervention du droit administratif roussillonnais dans les rapports entre Église et fidèles en Roussillon au XVIIIe siècle.

Serge Brunet
Consistoires protestants et consulats méridionaux : une clé pour la compréhension du « croissant huguenot » (vers 1559-1562)

Caroline Lentz
Le livre et l’Église, les fidèles et leurs livres : le livre à caractère religieux dans la province du Roussillon à l’époque moderne

Jean-Luc Antoniazzi
Les fidèles et l’embellissement des églises roussilonnaises aux XVIIe et XVIIIe siècles

Myriam Escard-Burgat
Piété et tableaux d’églises à Toulouse au XVIIIe siècle

Le thème des relations entretenues par le clergé avec les fidèles durant la période moderne paraît au premier abord très classique. Si l’on est attentif à l’historiographie, on constate cependant qu’il s’agit d’un aspect peu abordé de la vie de l’Église, comme de celle en société, délaissé au profit des institutions, des questions doctrinales, de la spiritualité. Ces relations échappent en grande partie en effet. Peu d’ecclésiastiques se sont épanchés sur ce point, les laïcs encore moins, et l’on peut hésiter entre les modèles de prêtres accomplis proposés par des ouvrages qui informent plus sur des attentes que sur des expériences vécues, les dénonciations d’ecclésiastiques indignes, et les plaintes de curés excédés par les paroles injurieuses, les gestes déplacés, dont on ne sait s’ils sont le fait d’énergumènes ou d’individus agissant au nom de groupes plus larges.

La vie paroissiale n’a pas été exempte de tensions. Au-delà de la personnalité des individus, il est vrai que la nature des relations entre les desservants et les fidèles se modifia au XVIIe siècle. L’effort de réforme auquel l’Église catholique procéda avec le concile de Trente ne fut pas sans effets. Mieux formés, les prêtres résidèrent, devinrent plus exigeants que leurs prédécesseurs du XVIe siècle. Cela ne les rapprocha pas toujours des fidèles restés d’invétérés danseurs, au contraire. C’est donc la position des prêtres dont le rôle ne se bornait pas aux fonctions pastorales – en pays catalan par exemple ils recevaient les testaments, intervenaient dans le choix des conjoints... –, leur vécu, plus largement la vie paroissiale, qui sont examinés à partir de cas concrets. Il en découle un regard renouvelé sur un aspect central de la société d’Ancien Régime.

Cet ouvrage est disponible à 20 € + port
aux pup http://pup.univ-perp.fr/presentation.php
sur le campus de l’Université de Perpignan (Bt Z)
04 68 66 22 96
04 68 66 17 05

Règlements
par chèque libellé à l’ordre de :
M. l’Agent Comptable de l’Université de Perpignan Via Domitia
ou par virement :
Trésorerie Générale des Pyrénées-Orientales
Compte n° 10071-66000-00001002334 Clé RIB 38

en librairie
Dans toutes les librairies
par l’intermédiaire du distributeur SODIS http://www.sodis.fr/

en ligne
Comptoir des Presses d’Université
http://www.lcdpu.fr/editeurs/puperp/
Toutes les grandes librairies en ligne

  
SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0