Accueil du site > L’Aude et le Monde. > Publications de nos membres. > À la conquête des étangs de Jean-Loup Abbé

À la conquête des étangs de Jean-Loup Abbé

Le travail de notre sociétaire Jean-Loup Abbé À la conquête des étangs L’aménagement de l’espace en Languedoc méditerranéen (xiie - xve siècle) aux Presses Universitaires du Midi est librement accessible sur le site d’OpenEdition.

L’introduction

Spectaculaire, le célèbre parcellaire rayonnant de l’ancien étang de Montady est aussi révélateur des espaces aménagés par les sociétés dans le Languedoc des xiie-xve siècles. De toutes tailles, des minuscules estagnols aux vastes cuvettes de plus de mille hectares, comme Marseillette (Aude), Capestang (Hérault) et Pujaut (Gard), des centaines d’étangs constellaient les terroirs villageois de plaine. Autour des décennies 1240-1300, en pleine phase de croissance et de recherche de nouveaux profits, de grands chantiers de drainage transforment ces zones humides pourtant très utiles en champs céréaliers ou en prairies.

L’ouvrage aborde d’abord la question de l’aménagement des milieux humides sur la longue durée (Antiquité-Moyen Âge) à l’échelle européenne, avant de traiter l’histoire des assèchements médiévaux en Languedoc méditerranéen dans sa globalité, mais aussi à travers plusieurs dossiers bien documentés. Les étapes de l’entreprise, de la décision de drainer à la réalisation des travaux, l’identification des acteurs, qui présentent tout l’éventail de la société médiévale, les répercussions sur le paysage et l’environnement, tels sont les temps forts de cette réflexion sur l’interaction entre l’homme et le milieu.

Les transformations engendrées par l’assèchement des étangs continentaux donnent naissance à un paysage spécifique, entièrement remodelé, scandé par les alignements des fossés, entre le grand mairal et le cercle, et cachant parfois des aqueducs souterrains rythmés par des puits. Une patiente enquête parmi les sources les plus diverses, textes médiévaux et modernes, plans anciens et actuels, photographies aériennes, données archéologiques et paléoenvironnementales, aboutit à une histoire sur la maîtrise de l’eau et permet de mieux comprendre les paysages, les terroirs et les territoires, en un mot l’espace actuel.

Table des matières :

Introduction Chapitre 1. Sociétés et drainage des zones humides Chapitre 2. Les étangs continentaux de la plaine languedocienne : corpus et sources d’étude Chapitre 3. L’étang médiéval : milieu, terroir et territoire Chapitre 4. Le temps des assèchements Chapitre 5. Le drainage de l’étang : un grand chantier en milieu rural Chapitre 6. Terroir, parcellaire et planification : les étangs asséchés et l’espace médiéval Conclusion

Quelques extraits pour vous mettre l’eau à la bouche :

- Le partage de l’étang de Taraillan (Fleury-d’Aude, anc. Pérignan - Vinassan) en 1286 après son assèchement. D’après les documents médiévaux et un plan du début du xviie siècle reconstituant le partage à la fin du xiiie et au début du xive siècle (A. N., T 166/38). Plans cadastraux du début du xixe siècle.

JPEG - 211.4 ko
Etang de Taraillan

- Marseillette

JPEG - 291 ko

- Preissan

JPEG - 283.5 ko

Le parcellaire de l’étang asséché de Preissan (Ouveillan, Aude). D’après Abbé (J.-L.), « Parcellaire et terroir en Languedoc au Moyen Âge. L’apport des terriers et des plans-terriers à travers l’exemple d’Ouveillan (Aude). »…, 2002.

  
SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0