SAINT-JEAN-DE-CAS 1964, parcelle 940

Carte, figure 1, n° 3

Retour table générale
Aricle précédent
Article suivant


Plan de cet article

  • Caractères du mobilier céramique.
  • Formes
  • Inventaire.
  • Céramique.
  • Silex
  • Pierre.
  • Métal
  • Faune.
  • Conclusions

Au cours du défonçage de la parcelle n° 940, section B4 du cadastre de Mailhac, en 1964, la charrue a soulevé des tessons de vases non tournés, à côté du ruisseau de Cas (figure31).
Après enlèvement de la couche remuée par la charrue, nous avons circonscrit un ovale 3 m et 2,80 m suivant les deux axes, nettement dessiné sur la terre plus claire de la gravette par une terre noirâtre et cendreuse. Nous l’avons divisé en secteurs et fouillé en deux tranches de 0,20 m d’épaisseur (figure32).
Le haut de la couche, en grande partie soulevée par la charrue, renfermait des fragments de crépi d’argile cuit, d’une épaisseur moyenne de 0,03m, plats, portant sur les deux faces l’empreinte de joncs entrelacés.
La couche noire renfermait de nombreux tessons, quelques silex, un peu de faune et des pierres, quelques-unes rougies par le feu.

  • Caractères du mobilier céramique.
    Les tessons, abondants, appartiennent au moins à 70 vases (statistique basée sur les rebords). Ils sont marqués de 161 à 233 et font l’objet de fiches d’inventaire. Le reste des tessons, plus de 500, qui se raccordent rarement, sont marqués St J 64 et portent l’indication du secteur, mais n’ont pas de n° d’inventaire.
    Cette poterie est en majorité solide, noirâtre ou brunâtre parfois rouge, et montée au colombin. On en distingue un, bien détaché, sur un tesson du vase n° 199. Les dégraissants sont variés, parfois inexistants, et les rares et minuscules particules de mica doivent être dans l’argile. Sur d’autres pièces, on retrouve le sable roulé à petits grains de schiste plus moins gros. Dans les grands vases, certains éléments atteignent 1 centimètre. Une série se distingue par la présence dans le dégraissant de grains d’ocre rouges, ce qui pourrait permettre de préciser l’endroit d’où il provient et où ces vases ont été fabriqués : le quartz ou la calcite ne sont présents que dans une dizaine de pièces, et en petite quantité, les deux nodules de quartz ou de calcite trouvés ici pourraient indiquer une fabrication locale, si l’adjonction est volontaire.
  • Formes : Tous ces vases sont à fond arrondi, sauf peut-être un fragment de fond plat. Les grandes jarres sont cylindriques. Il y a ensuite des écuelles hémisphériques plus ou moins profondes, des écuelles carénées (figures 35 et 36) et des vases à ouverture rétrécie (n° 190 - 191, figure 35).
    Les moyens de préhension comportent des cordons superposés (n° 161 - 163), des mamelons allongés (n° 162 - 165 - 177 – 178 - 179 - 181 - 183), ou ronds (n° 164 - 168 - 169 - 170 - 171 – 172 - 182), superposés deux à deux en six groupes sur le n° 180, parfois percés, horizontalement (n° 166 – 167), combinés avec deux cordons sur le n° 163) ou verticalement (n° 191). Il n’y a qu’une seule anse, massive, à section ronde (n° 193 figure 36).
  • Inventaire.
  • Céramique.
    N° 161 . Poterie rouge à l’extérieur, noire et grise à l’intérieur l’intérieur. Dégraissant : sable grossier à grains roulés. Do : 0,48 m (figure 33).
    N° 162. Poterie rouge à l’extérieur, noire à l’intérieur. Dégraissant : sable à grains roulés (figure 33).
    N° 163. Poterie beige clair à l’extérieur, gris foncé à l’intérieur. Dégraissant : sable roulé grossier (figure 33). Do : 0,20 m.
    N° 164. Poterie rouge. Dégraissant : gros sable roulé (figure 33).
    N° 165. Poterie rougeâtre à l’extérieur, noire à l’intérieur. Dégraissant : gros sable roulé (figure 33).
    N° 166 . Poterie rouge clair à l’extérieur, noire à la cassure, et à l’intérieur. Dégraissant : sable roulé assez fin (figure 34).
    N° 167. Poterie grisâtre à l’extérieur, noirâtre à l’intérieur. Dégraissant : sable roulé grossier (figure 34).
    N° 168.Poterie brunâtre en surface, rougeâtre à la cassure. Dégraissant : sable roulé, un peu de mica (figure 34).
    N° 169. Poterie rougeâtre, grise à l’intérieur. Dégraissant : sable grossier, un peu de mica (figure 34).
    N° 170. Poterie grisâtre. Dégraissant : sable assez fin (figure 34).
    N° 171. Poterie brunâtre. Dégraissant : sable grossier (figure 34).
    N° 172 . Poterie noire. Dégraissant : sable grossier. Quelques microscopiques particules de mica (figure 34) .
    N° 173 Poterie noire, brunâtre en surface. Dégraissant : sable fin (figure 34).
    N° 174. Poterie brunâtre à l’extérieur, noire à la cassure et à l’intérieur. Dégraissant : sable anguleux, quartz ou calcite (figure 34)
    N° 175. Poterie brunâtre à l’extérieur, noire à la cassure et à l’intérieur. Dégraissant : sable grossier, quartz ou calcite (figure 34).
    N° 176. Poterie rougeâtre. Dégraissant : sable fin, quartz ou calcite (figure 34).
    N° 177. Poterie noire. Dégraissant : sable grossier. Quelques microscopiques parcelles de mica (figure 34) .
    N° 178. Poterie noirâtre. Dégraissant : sable grossier (figure 34) .
    N° 179. Poterie rougeâtre en surface, noire à la cassure. Dégraissant : sable anguleux, quartz ou calcite (figure 34) .
    N° 180. Poterie noirâtre marbrée de brun. Dégraissant : sable grossier, grains de calcaire et grains rougeâtres (figure 35) Do : 0,14 m - H : 0,13 m.
    N° 181. Poterie noirâtre. Dégraissant : sable fin (figure 35). Do : 0,11 m.
    N° 182. Poterie brunâtre. Dégraissant : sable roulé, schiste (figure 35). Do : 0,14 m.
    N° 183. Poterie beige à l’extérieur, brunâtre à la cassure et à l’intérieur. Dégraissant : sable roulé (figure 35) Do : 0,165 m.
    N° 184. Poterie brunâtre marbrée de noir. Dégraissant : sable roulé grossier (figure 35) Do : 0,21 m.
    N° 185. Poterie rougeâtre. Dégraissant : gros sable roulé, schiste (figure 35).
    N° 186. Poterie beige en surface, noire à la cassure. Dégraissant : sable fin avec quelques gros cailloux. (figure 35). Do : 0,13 m.
    N° 187. Poterie rougeâtre à l’extérieur, noire à l’intérieur. Dégraissant : sable roulé assez gros, schiste (figure 35). Do : 0,17 m
    N° 188. Poterie noire marbrée de rouge à l’extérieur. Dégraissent : sable roulé grossier, schiste (figure 35) Do : 0,17 m.
    N° 189. Poterie noire. Dégraissant : sable fin, schiste (figure 35) .
    N° 190. Poterie rougeâtre à l’extérieur, noire à la cassure et à I’intérieur. Dégraissant : sable roulé _ grossier, très peu de mica, un peu de quartz ou de calcite (figure 35). Do : 0,08 m.
    N° 191. Poterie beige à l’extérieur, noire à la cassure et à l’intérieur. Dégraissant : sable roulé assez grossier, un peu de quartz ou de calcite (figure 35) Do : 0,10 m.
    N° 192. Poterie brunâtre en surface, noire à la cassure. Dégraissant : sable fin roulé (figure 36).
    N° 193. Poterie rougeâtre et délitée à l’extérieur, grise à la cassure et en dedans. Dégraissant : sable roulé assez fin, très peu de mica (figure 36).
    N° 194. Poterie noire. A la cassure, épaisse couche rouge sous la fine pellicule noire extérieure. Dégraissant : sable fin, un peu de mica. (figure 36). Do : 0,185 m.
    N° 195. Poterie brunâtre en surface. Cassure noire. Dégraissant : sable roulé assez fin, très peu de mica très fin. Un grain d’ocre rouge (figure 36).
    N° 196. Poterie brunâtre, rougeâtre à la cassure. Dégraissant : sable roulé assez grossier (figure 36). Do : 0,16 m.
    N° 197. Poterie grisâtre, rougeâtre à la cassure. Dégraissant : sable roulé grossier (figure 36). Do : 0,19 m.
    N° 198. Poterie noirâtre en surface, rougeâtre à la cassure. Dégraissant : sable fin roulé, schiste (figure 36). Do : 0,19 m.
    N° 199. Poterie rougeâtre et délitée à l’extérieur, noire à l’intérieur et à la cassure. Dégraissant : sable roulé fin avec quelques gros éléments. Un colombin visible (figure 31). Do : 0,26 m.
    N° 200. Poterie noirâtre marbrée de jaunâtre. Dégraissant : sable roulé grossier, schiste (figure 31).
    N° 201. Poterie noirâtre, jaunâtre à l’extérieur. Dégraissant : sable roulé grossier, schiste (figure 37) .
    N° 202. Poterie noirâtre. Mince couche rouge sous la pellicule extérieure. Dégraissant : sable roulé grossier, schiste, mica très fin (figure 37). Do : 0,16 m.
    N° 203. Poterie noirâtre. Mince couche rouge sous la pellicule noire extérieure. Dégraissant : sable roulé grossier, schiste, mica très fin (figure 37).
    _N° 204. Poterie brunâtre. Dégraissant : sable roulé assez fin schiste, mica très fin (figure 31).
    N° 205 : Poterie noire, cassure rougeâtre. Dégraissant : sable roulé fin, schiste, mica très fin (figure 37) Do : 0,13 m.
    N° 206. Poterie rougeâtre à l’extérieur, noire à la cassure et à l’intérieur. Dégraissant : sable roulé grossier, schiste, mica très fin (figure 37).
    N° 207. Poterie noirâtre. Dégraissant : sable roulé grossier, schiste, un peu de mica très fin, au mains un grain d’ocre rouge. (figure 37) Do : 0,32m.
    N° 208. Poterie rougeâtre, noire à la cassure. Dégraissant : sable roulé très fin, mica très fin (figure 37).
    N° 209. Poterie brunâtre un peu rugueuse à l’intérieur. Dégraissant : sable très fin, mica très fin (figure 37) .
    N° 210. Poterie rougeâtre délitée à l’extérieur. Dégraissant : sable roulé très grossier, schiste (figure 31).
    N° 211. Poterie brunâtre corrodée. Dégraissant : sable fin schiste roulé (figure 38). Do : 0,11 m
    N° 212. Même vase que le n° 186. Tesson non figuré.
    N° 213. Poterie noirâtre. Dégraissant : sable roulé assez fin. Un gros caillou rougeâtre. Microscopiques paillettes de mica très clairsemées (figure 38).
    N° 214. Poterie brun-rougeâtre à l’extérieur, noire à la cassure et à l’intérieur. Dégraissant : sable roulé avec quelques gros grains. Une ou deux paillettes microscopiques (figure 38 ) Do : 0,38 m.
    N° 215. Poterie brunâtre marbrée de taches rougeâtres. Très gros sable roulé, schiste. Deux grains d’ocre rouge (figure 38). Do : 22 m.
    N° 216. Poterie rougeâtre à l’extérieur, noire à la cassure et à l’intérieur. Dégraissant : sable roulé moyen, schiste. Quelques microscopiques grains de mica (figure 38.). Do : 0,32 m.
    N° 217. Poterie brun-clair fine. Dégraissant : sable fin roulé (figure 38) Do : 0,12 m.
    N°.218. Poterie brun-noirâtre. Dégraissant : sable roulé très gros, un caillou de 1 cm (figure 38) .
    N° 219. Poterie noire marbrée de brun. Dégraissant : sable fin roulé, schiste, minuscules parcelles de mica très rares. (figure 38). Do : 0,22 m.
    N° 220. Poterie brun-clair à l’extérieur, noire la cassure et à l’intérieur. Dégraissant : sable roulé assez gros, un grain de quartz. Quelques fines paillettes de mica (figure 38) .
    N° 221. Poterie brun-jaunâtre. Dégraissant : sable fin à grains roulés (figure 38). Do : 0,13 m.
    N° 222 Poterie noirâtre, brune à la cassure. Dégraissant : sable roulé, schiste, un peu de quartz ou de calcite et un peu d’ocre rouge (figure 38).
    N° 223. Poterie brunâtre. Dégraissant : sable roulé assez fin quelques très fines particules de mica (figure 38). Do : 0,14 m.
    N° 224. Poterie brun-jaunâtre. A la cassure, une zone noire au milieu. Dégraissant : sable fin (figure 38) Do : 0,16 m.
    N° 225. Poterie rougeâtre claire. A la cassure, une zone brune au milieu. Dégraissant : sable roulé à gros grains (figure 38). Do : 0,20 m.
    N° 226. Poterie noirâtre fine. Dégraissant : sable très fin. Quelques fines paillettes de mica (figure 38). Do : 0,12 m.
    N° 227. Poterie noirâtre. Une zone rouge sous la fine pellicule noire extérieure. Dégraissant : sable roulé moyen, schiste, quelques très fines traces de mica (figure 38). Do : 0,18 m.
    N° 228. Poterie brun-rougeâtre à l’extérieur, noire à l’intérieur. Dégraissant : gros sable roulé (figure 38).
    N° 229. Poterie noirâtre. Dégraissant : sable fin, un peu de quartz ou de calcite, mica très fin (figure 38).
    N° 230. Poterie noire très fine. Dégraissant : sable très fin un peu de mica trés fin (figure 38).
    N° 231. Poterie noire. Cassure brunâtre. Dégraissant : sable roulé fin (figure 38).
    N° 232. Poterie brunâtre. Cassure rougeâtre. Dégraissant : sable roulé très fin (figure 38).
    N° 233. Poterie brunâtre. Dégraissant : sable roulé fin (figure 38).

Aucun de ces vases, même ceux dont nous avons retrouvé le profil complet, n’était en place. Tous sont très incomplets et notre fouille fait apparaître que les tessons du n° 161, par exemple, étaient dispersés dans toute la partie supérieure du foyer (figure 32). Les tessons du n° 163, par contre, étaient cantonnés dans la partie inférieure et moins éparpillés, de même que les écuelles n° 187 et n° 194, et les tessons du n° 190. Par contre, la position de certains fragments, ceux des n° 180, 186, 197 et 199 par exemple, pourrait s’expliquer par un glissement sur la pente d’un tas de décombres qui s’est aplani par la suite.
On pourrait essayer une chronologie relative, les n° 163, 187, 194 et 190 étant les plus anciens, les n° 180, 186, 197, 199 et 161 les plus récents. Mais cela ne donne que la date de la destruction de ces vases, qui n’a rien à voir avec celle de la fabrication. On peut casser très vite un vase neuf et conserver longtemps un vase ébréché.

  • Silex
    A part cinq fragments sans retouches, nous avons recueilli quatre silex taillés.
    N° 5055. Eclat de silex gris non retouché dont l’arête très coupante forme tranchet. Surface. Dimensions : 0,04 m X 8,04 m (figure 39).
    N° 5056. Fragment de lame en silex gris opaque, brûlé, ébréché par le charrue sur un côté. Surface. Longueur : 0,022 m (figure 39).
    N° 5057. Pointe de flèche (?), silex beige légèrement translucide H : 0,035 m. G1 (figure 39) .
    N° 5058. Fragment de lame, silex patiné de blanc. Longueur 0,025 m, E 2 (figure 39).
  • Pierre.
    N° 5271. La moitié d’un galet sphérique usé sur le pourtour.D : 0,08 m, A 1, non figuré.
    N° 5272. Galet plat en grès entièrement rougi par le feu. Dimensions : 0,06 m X 0,06 m, non figuré.
    N° 5273. Galet plat en grès entièrement rougi par le feu. Dimensions : 0,10 m X 0,08 m, non figuré.
    Deux fragments de micaschiste qui se raccordent, épais de 0,025 m, sont probablement des morceaux de meules. Marqués St J 64.
    D’autres pierres informes étaient réparties par zones et sur le pourtour du foyer (figure 32).
  • Métal
    Nous n’avons recueilli aucun fragment de métal dans ce foyer, mais nous devons signaler un os qui présente une petite zone teinte en vert, vraisemblablement par de l’oxyde de cuivre. Cet os a dû être en contact avec un tout petit fragment de métal très oxydé, qui a complètement disparu.
  • Faune.
    La faune est peu abondante. On y trouve surtout des fragments d’os longs, quelques-uns brûlés, et des dents, non encore identifiés. Il y a aussi 3 fragments de coquillages.
  • CONCLUSIONS
    Il est difficile de voir dans ce dépôt un « fond de cabane ». L’espace restreint, le fait que les tessons n’ont pas été piétinés, le peu de volume du crépi avec empreintes de joncs, tout fait penser que ce tas d’ordures était à proximité de cabanes plus superficielles dont les labours ont fait depuis longtemps disparaître les traces. Si notre hypothèse est exacte la constitution de ces « décharges » ne doit pas s’étaler sur une très longue durée, plus ou moins quelques décennies.

Retour table générale
Aricle précédent
[Article suivant->359