LA CAUSSADE

Carte, figure 1, n° 18.

Il y a aussi des structures préhistoriques enfouies, comme celle qu nous avons située dans le tènement de la Caussade et qui était entièrement occultée au Bronze final, puisque des tombes de cette époque y étaient superposées. Au fond de la tombe n° 227, le pendage de la pierre marquée A (figure 136) nous avait intrigués et nous avons approfondi la fouille, ce qui a amené la mise au jour de dalles posées à plat, disposées en ovale de 2 m X 2,50 m, toutes inclinées et convergeant vers un même centre (figures 136, 137). Notre sondage a été poussé jusqu’au sol vierge, mais seulement au centre et sans résultat. Il est possible que l’inclinaison des dalles soit due à l’effondrement d’un silo et alors il pourrait y avoir des vestiges sur les bords que nous n’avons pas fouillés.
Dans le même secteur, de grosses pierres affleurent aussi au fond des tombes 222, 223, 224, 225 et 226 (figure 136). Nous avions cru à ce moment qu’il s’agissait de blocs erratiques enfouis dans le sous-sol, mais nous sommes maintenant persuadés qu’il s’agit d’un aménagement fait de main d’homme. Nous n’avons pas eu le temps de rouvrir la fouille déjà comblée pour vérifier, malgré tous ces indices À proximité du Moulin, y compris les foyers 157, 164 bis et 186 bis (voir figures 88 et 89) dénotent un lieu de culte traditionnel qui aurait attiré l’établissement à cet endroit de la nécropole du Bronze final.

Retour table générale
Article précédent
Article suivant