Accueil du site > Les activités > Séances mensuelles > Les séances de 2011. > Le 15 octobre 2011

Le 15 octobre 2011

- Claude Marquié : Apprentissage et enseignement technique vus par la Chambre de Commerce Carcassonne (XIXe-XXe

Les études historiques sur l’enseignement portent le plus souvent sur deux domaines : l’école élémentaire et les lycées. L’enseignement technique et l’apprentissage sont beaucoup plus délaissés, malgré les bouleversements intervenus du fait des transformations économiques.

Or, depuis le début du XIXe siècle, ces deux secteurs voient coexister et entrer en concurrence plusieurs systèmes relevant du public et du privé. Les archives de la chambre de commerce de Carcassonne éclairent des aspects peu connus de cette histoire, permettant de voir par exemple les réactions lors de l’intervention de l’Education nationale dans ce domaine à partir de 1920, mais aussi les profonds changements engendrés par les lois promulguées depuis 40 ans dans le secteur de l’apprentissage.

- Jean-Louis Escudié : Entre rapport salarial et rapports de genre : les viticultrices salariées dans l’Aude 1860-1914

La petite exploitation familiale ayant été trop souvent perçue comme le modèle exclusif de fonctionnement du secteur agricole, le prolétariat viticole n’a fait l’objet que d’un nombre restreint d’études. Qui plus est, seuls les ouvriers agricoles hommes ont retenu l’attention de l’historien. Nous nous proposons donc de présenter les principaux résultats d’une recherche en cours sur le statut et l’influence du prolétariat féminin dans la viticulture audoise entre 1860 et 1914.

Dans une première partie, nous examinerons d’abord les conditions d’emploi des femmes en viticulture et les mécanismes présidant à la division sexuelle du travail viticole. Nous présenterons ensuite le niveau et les modalités de rémunération de ces ouvrières. Dans une seconde partie, nous aborderons le rôle des ouvrières viticoles dans le vaste mouvement social qui toucha la majorité des communes viticoles du département entre 1903 et 1912. Nous analyserons les quelques grèves spécifiquement féminines qu’a connues la viticulture audoise. Enfin, nous apprécierons comment les syndicats d’ouvriers viticoles qui se créent à partir de 1900 ont pris en compte ou ignoré les spécificités des revendications féminines.

Cette recherche repose sur l’exploitation des documents comptables conservés dans trois fonds d’archives privées, notamment les feuilles de semaine ou de quinzaine tenues par les régisseurs de grands domaines viticoles méridionaux. Le premier de ce fonds est celui de la comptabilité afférant aux exploitations viticoles d’Adolphe Turrel, situées à Ornaisons, Montséret et Bizanet. Les autres fonds concernent la gestion des propriétés de la famille de Volontat à Saint-Couat-d’Aude et celle du domaine de la Madeleine, situé au hameau de Montredon, sur la commune de Carcassonne. Par ailleurs, nous avons dépouillé systématiquement deux des principales revues professionnelles : Le Progrès Agricole et Viticole, fondé en 1884 et la Revue de Viticulture, créée en 1894. Enfin, nous avons exploité les sources judiciaires et administratives, notamment les multiples conflits du travail et les contrats collectifs négociés entre salariés et employeurs (série U et M des Archives départementales).

Cette séance, ouverte à tous et gratuite, se tiendra dans nos locaux au 89, rue de Verdun à Carcassonne.
  
SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0