Accueil du site > Les activités > Le groupe géologie > La sortie du 11 septembre 2010, sur les traces de Carez.

La sortie du 11 septembre 2010, sur les traces de Carez.

Avec l’Association des Géologues du Sud-Ouest et les Amis des Sciences et de la Nature du Tarn, la Société d’Etudes Scientifiques de l’Aude propose une sortie géologique le

samedi 11 septembre 2010

intitulée :

Sur les traces de Léon Carez.

sous la conduite de Michel Bilotte.

Le but de la sortie sera de constater sur le terrain les recouvrements mis en évidence pour la première fois dans les Pyrénées par Léon Carez au Pic de Bugarach.

Nous suivrons les pas de la Société géologique de France qui s’est réunie dans les Corbières le 11 septembre 1892.

Vous pouvez dès maintenant préparer cette sortie en étudiant le document que Michel Bilotte a bien voulu nous transmettre.

Cliquez
PDF - 1.8 Mo

pour récupérer le document.

Au 11 septembre.

L’excursion se propose de présenter les principaux sites qui ont été reconnus comme « phénomènes de recouvrement » et plus particulièrement ceux du Bugarach et de Peyrepertuse. Leur interprétation actuelle sera bien sûr abordée.

L’itinéraire, au départ de Quillan, nous conduira tout d’abord au pied du célèbre chevauchement de Bugarach où l’on pourra observer les relations cartographiques entre l’avancée des masses jura-crétacées des séries nord-pyrénéennes et leur substratum constitué par le Crétacé supérieur sous-pyrénéen.

L’excursion se poursuivra en direction de Camps, où l’on verra les masses déracinées de calcaires à rudistes qui jalonnent le front de chevauchement de la zone des Ecailles sous-pyrénéennes de Camps-Peyrepertuse.

Elle abordera, enfin, le dernier élément de ces phénomènes de recouvrement, constitués par les rochers de Peyrepertuse. Au voisinage de Soulatgé, on observera leur allure synclinale révélée par Carez ; les autres complexités de ce chaînon calcaire apparaîtront au sud de Rouffiac et plus encore lors de la montée par la route des Cols vers le château de Peyrepertuse.

Pour finir, le retour se fera par le Grau de Maury où, en avant du chevauchement frontal nord-pyrénéen sont impliquées des écailles de matériel continental paléocène.

Remarque : L’itinéraire se déroulera sur des routes secondaires étroites et sinueuses ; le nombre de véhicules devra être réduit (covoiturage obligatoire au départ de Quillan) pour réduire le temps des trajets et limiter les risques que génèrent les arrêts en bord de route en l’absence d’aire de stationnement. L’horaire de départ de Quillan ( 9h30 Espace Gare) devra être impératif si l’on veut boucler l’intégralité de l’excursion.

  
SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0