Accueil du site > Les activités > Le groupe géologie > Compte rendu de la sortie de 11 septembre 2010 : sur les pas de Carez.

Compte rendu de la sortie de 11 septembre 2010 : sur les pas de Carez.

Le 11 septembre 2010, sur proposition et guidé par Michel Bilotte, des membres de notre société en compagnie des Amis des Sciences Naturelles du Tarn et de l’Association des Géologues du Sud-Ouest, se sont rendus dans le sud du département, sur les trace de Léon Carez. Ce géologue a été le premier à reconnaître dans les Pyrénées, et plus spécialement à Bugarach, un phénomène de recouvrement. Il a le 11 septembre 1892 mené la société géologique de France sur le terrain. Notre société y était représentée par M. Gabelle.

En 2010, il s’est agit de se rendre sur les différents lieux présentant des signes de recouvrement et de comprendre les diverses explications qui en ont été données au cours des ans, la connaissance s’améliorant au fur et à mesure que les savants collectent plus de données de terrain et interprètent mieux les observations faites.

Après un rassemblement à Quillan, nous sommes partis en convoi vers Caudiès-Fenouillèdes, dans les Pyrénées-Orientales, où nous nous sommes engagés sur la route départementale 9 en direction de Saint-Louis-et-Parahou, dans l’Aude. La première étape s’est faite juste avant le pont permettant à la route, après avoir fait une boucle sur elle-même, de grimper vers le col de Saint-Louis. Michel Bilotte a présenté la carte géologique du secteur et a donné les premières explications.

JPEG - 177.7 ko

Puis nous avons rejoint la RD 45, ce qui nous a permis d’avoir une vue du Pic de Bugarach à partir de l’ouest.

JPEG - 73.6 ko

A notre droite (au sud) s’élèvaient les reliefs Nord-Pyrénéens (la Gorbelhe, le Serrat Real, le Roc de Fajanouse, et le point culminant : le Roc de Paradet).

Nous nous sommes arrêtés sur la D45, 6905 dans son trajet sud-nord, au lieu-dit Roc de la Beille permettant une autre vue du Bugarach

JPEG - 125.3 ko

et de voir les départs est (Plateforme du Roc de la Beille) et ouest (Serre de Ferran) d’un anticlinal effondré.

JPEG - 109.5 ko

Au nord, en direction du village de Bugarach, ce synclinal est interrompu par un accident majeur, au nord-est on observe le flanc sud de l’anticlinal de la Fontaine Salée et au nord le relief, aux couches verticales, supportant le château du Bézu, ainsi que Casse-Rat et tout au fond la dalle de Bec.

JPEG - 88.9 ko

Ensuite, nous nous sommes rendus par la RD14 au col du Linas, point de départ habituel de l’ascension du Bugarach, afin de voir les marnes à Micraster sur lesquelles le bloc qui constitue le sommet du Bugarach a glissé.

En direction de Camps-sur-Agly, nous avons fait une halte pour nous restaurer rapidement (car le programme était dense) à partir d’un repas tiré du sac, allongés dans un pré aux colchiques qu’on peut facilement prendre pour des crocus d’automne.

JPEG - 97.1 ko
Colchique
JPEG - 113.4 ko
Crocus

Nous avons pu observer les rocs de Camps-sur-Agly 6937, 6934, 6935 qui aussi sont chevauchants (Roc Soubirous, Roc de Chalabre, Roc de Sarrus).

Très gentiment, l’organisateur de la journée, nous a conduits sur un site à dragées sur lesquelles nous nous sommes précipités.

JPEG - 55.4 ko

Malheureusement, elles étaient trop dures.

Une roche porte les traces de courants sous-marins.

JPEG - 233.7 ko

Plus loin, après avoir dépassé Cubières-sur-Cinoble et Soulatgé, au niveau du cimetière de Rouffiac-des-Corbières, nous découvrons, géologiquement parlant, le site de Peyrepertuse.

JPEG - 95.8 ko

Un nouvel arrêt au départ de la route qui monte vers Peyrepertuse, notre guide nous explique le paysage : Tautavel, Retombée du Tauch, Quéribus avec les différents étages géologiques : Coniacien, chaînon Nord-Pyrénéen, calcaires de l’Albien, marnes à Micraster.

JPEG - 129.2 ko

Puis nous montons jusqu’au parking du château, au niveau de l’accueil. A partir de la passerelle, nous avons une vue exceptionnelle sur le rocher supportant les châteaux.

JPEG - 103.2 ko
JPEG - 137.9 ko

L’anticlinal est bien visible sur cette face, alors qu’il fallait être très perspiscace pour le voir du nord. Vers le sud-est, nous avons une belle vue sur Quéribus et tout au fond les Albères.

En direction de Cucugnan et Quéribus

JPEG - 113.8 ko

nous faisons une brève halte pour examiner les gypses et argiles contenant de beaux quartz bipyramidés.

JPEG - 66.1 ko

Nous pouvons aussi voir au loin les dépôts continentaux du Vitrollien sur le Trias Nord-Pyrénéen et des séries fortement remaniées avec complet mélange des roches laissant supposer qu’ils provenaient de l’affleurement de plusieurs couches d’un terrain plissé. Plus accessibles, pour la dernière étape, des calcaires lacustres ou palustres présentent des conchoïdes cyanophycés

JPEG - 114 ko

Nous repartons par Maury et sa cave, puis la route des Fenouillèdes (RD19, RD 117) jusqu’au pont d’Aliès et retour sur Quillan.

Journée magnifique qui nous a permis, grâce aux compétences pédagogiques et à l’amabilté de Michel Bilotte, d’observer sur le terrain tous les faits dont il nous a fait part lors de sa communication sur le même sujet à l’automne dernier.

  
SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0