Le 10 décembre 2022

Nous sommes au regret de vous annoncer l’annulation de la séance de ce samedi 10 décembre 2022, les deux conférenciers prévus sont dans l’impossibilité de remplir leur engagement.

La Société d’Etudes Scientifiques de l’Aude vous invite
samedi 10 décembre 2022 à assister sa prochaine séance
à l’auditorium de la chapelle des Jésuites à Carcassonne
rue des Etudes à partir de 14 h 30.

Entrée libre et gratuite.

Séance organisée avec le concours de la commune de Pennautier et l’INRAP.

Actualité de la recherche archéologique médiévale du Clos d’Ugnac (Pennautier) et de La Sabatière (Trèbes) : paléopathologie animale et archéozoologie par Maxime Guillaume (Inrap) et Laëtita Bertin (UMR HNHP 7194 - Equipe DisCo CRESEM - Axe Patrimoine.

Le site de La Sabatière, situé sur la commune de Trèbes, à quelques kilomètres de Carcassonne
s’est révélé d’une grande richesse archéologique. Sept sites de diverses périodes ont pu y être
inventoriés sur une quarantaine d’hectares : silos chasséens, foyers du Néolithique final,
nécropole à incinération du Bronze Final-Fer, petit habitat du Bronze Final-début âge du Fer,
enclos fossoyé de la fin du IIe siècle avant notre ère, villa du Haut-Moyen Age avec une église
Saint-Jean et son cimetière dépendant du chapitre de Carcassonne.

Le site du Clos d’Ugnac, sur le territoire de Pennautier, a révélé lui aussi une occupation très
ancienne, allant du Néolithique au Moyen Age Central. Au XIIIe siècle, le site est le siège d’un
prieuré dédié à Saint-Etienne récupéré par le chapitre de Carcassonne. L’occupation étendue
du IXe au XIVe siècle se développe sur une emprise
de 18000 m2. Elle a livré de nombreuses structures
(système viaire, du bâti, des structures artisanales,
des structures agraires et deux sépultures). Toutes
ces structures renfermaient un grand nombre de
restes d’animaux : chiens, renards, chats, chevreuils,
cerfs, sangliers, lapins, lièvres, crapauds épineux,
crapauds calamites, poissons, bœufs, moutons,
chèvres, porcs et également chevaux, ânes et mules.

Toutes les découvertes de restes fauniques menées sur les deux sites permettent de
s’interroger sur la relation Homme-Animal dans cette partie du Carcassès et du Cabardès au
Moyen Age.

A partir de 14 h 30 :

Maxime Guillaume : Présentation des opérations
archéologiques menées sous sa direction sur les
deux sites.

Laëtitia Bertin : La relation Homme-Animal au
Moyen Âge : l’apport de la paléopathologie
animale et de l’archéozoologie

La paléopathologie animale est considérée comme
une sous-discipline de l’archéozoologie, science qui
étudie la relation Homme-Animal à travers
l’analyse des restes fauniques (détermination des
taxons, caractérisation des individus, analyse des
traces anthropiques) retrouvés en contexte
archéologique.

Appliquée aux sites archéologiques,
la paléopathologie animale apporte des données
fondamentales et complémentaires sur la relation
Homme-Animal, à travers l’analyse des anomalies
dentaires et osseuses. L’application de cette
discipline aux sites médiévaux du Clos d’Ugnac
(Pennautier) et de La Sabatière (Trèbes), sur
lesquels de nombreuses anomalies dentaires et
osseuses ont été mises en évidence, a permis
d’obtenir des indications sur l’état sanitaire des
individus, leurs conditions de vie, les conduites
d’élevage, les aspects socioculturels et l’utilisation
de tous ces animaux, en particulier les équidés, à
des fins alimentaires, artisanales et aussi
notamment comme bêtes de somme.