Centrotus chloroticus

Les Carnets Nature publient un article sur Centrotus chloroticus qui a été observé dans deux communes audoises, Mirepeisset et Gruissan. L’illustration présentée ci-dessous provient de l’article des Carnets Nature, ainsi que les informations sur l’espèce.

Centrotus chloroticus Fairmaire, 1851 : espèce indigène, de répartition ouest-méditerranéenne (Dmitriev et al., 2022). En France, l’espèce est présente exclusivement sur le pourtour méditerranéen étendu. La bibliographie sur l’écologie de l’espèce apparaît assez lacunaire. Elle est réputée fréquenter les genêts ligneux, notamment Genista scorpius (Gourvès, 2011), et les zones sablonneuses (https:// truehopperswp.com/species/centrotus-chloroticus)

Centrotus chloroticus

Au cours des années 2022 et 2023, les auteurs, Christophe Savon et Jérémie Février, ont observé l’espèce en quatre localités d’Occitanie dont deux dans l’Aude :

  • Un individu, le 21 juin 2022, sur la commune de Mirepeisset, dans le département de l’Aude. Ce dernier a été capturé au filet, en fauchant la végétation d’une buissonnaie clairsemée de Genêt scorpion. Cette localité se situe dans la plaine alluviale du fleuve Aude, plus particulièrement d’un de ses affluents en rive gauche : La Cesse. Elle s’inscrit au sein du domaine biogéographique méso-méditerranéen, dont la végétation potentielle correspond à une yeuseraie. L’individu observé était en interaction avec une espèce de fourmi du genre Lasius et du sous-genre Lasius (Fig. 2), vraisemblablement expliqué par un mutualisme trophobiotique entre les deux espèces (Gilles, 2018).
  • Un individu, le 14 juillet 2023, sur la commune de Gruissan, dans le département de l’Aude. Ce dernier a été capturé au filet, en fauchant une végétation dense herbacée dominée par le Lotier herbacé Lotus herbaceus. Cette localité se situe sur le littoral de l’Aude, également au sein du domaine biogéographique méso-méditerranéen. L’individu a été observé en marge d’un vaste ensemble de près humides sub-halophiles à halophiles. Sur la même station, en date du 27 juillet 2023, une nouvelle capture de l’espèce a été réalisée également au fauchage d’un massif de Lotier herbacé.