Accueil du site > L’Aude et le Monde. > Publications relatives à l’Aude > Mirepeisset : le seuil de la Roupille ou de la Garenne

Mirepeisset : le seuil de la Roupille ou de la Garenne

Le correspondant du journal La Dépêche (Aude, 14 février 2021) fait un bref historique du seuil de la Roupille dit de la Garenne à Mirepeisset.

La photographie ci-dessous en est tirée.

JPEG - 790.2 ko
Les pertuis et le barrage de La Garenne dans les années soixante.

En 1690, après la construction du pont-canal de Truilhas et la suppression de la chaussée de Cesse ou Grande Retenue, il est nécessaire d’alimenter le canal en eau. Vauban décide de créer une rigole et construire un seuil au Moulinas pour capter les eaux de la rivière.

En 1691, une crue d’une exceptionnelle violence détruit partiellement le seuil construit. L’ouvrage est rebâti à l’identique sur les ruines de l’ancien. Cette deuxième construction ne dure guère, elle est à nouveau emportée par de terribles crues. En 1693, la décision est prise de construire un troisième seuil à 350 mètres en amont, dans l’axe d’un méandre et au rétrécissement de la rivière appelé seuil de la Roupille. Cet ouvrage, de plus modeste hauteur, est terminé en 1694. C’est un seuil large et très aplati avec un système de rehausses par vantelles en bois de 45 cm de haut. Ce large barrage reste en l’état jusqu’en 1873 où sont réalisés en rive droite deux pertuis en pierre de taille constituant une passe mobile.

En 1939, deux vannes métalliques sont mises en place sur la rigole de dérivation.

En 2005, VNF (voies navigables de France) entreprennent la restauration du barrage avec son renforcement et la mise en place d’un système hydraulique. Ces travaux très importants se sont étalés sur plusieurs mois.

  
SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0