Lauraguel Plaque de cocher

Le journal La Dépêche, dans son édition audoise en date du 22 février 2021 fait état de la rénovation de plaque de cocher sur la commune de Lauraguel.

Le même article signale un site internet, dont le responsable est Patrick Rollet, qui recense ce type de plaques présentes dans les différentes communes de l’Aude

La photographie ci-dessous en est tirée.

Un cycliste amateur a signalé à la mairie une plaque directionnelle plus que centenaire, placée sur le mur d’un bâtiment de l’avenue du Razès (sur la route départementale 623 traversant le village). Ayant subi les outrages du temps, cette plaque était rouillée et peu lisible.

Les employés communaux ont procédé à son rechampissage (nettoyage, grattage de la rouille et remise en peinture). La couleur traditionnelle de ces plaques a été restituée : lettres blanches sur fond bleu. Elle a retrouvé ainsi sa jeunesse et sa place dans le patrimoine historique local.

Cette plaque mentionne qu’elle est située sur l’axe Castelnaudary – Limoux (à l’époque route départementale 9) et les distances avec Castelnaudary, Prouilhe, Limoux et surtout la durée du trajet pour rejoindre ces villes, temps qui se comptait à l’époque en heures…

Il est communément admis en effet que ces tableaux indicateurs étaient situés à une hauteur comprise entre 2,50 et 3 mètres de façon à êtres vus par les cochers des fiacres ou diligences. Les plaques dites « de cocher » sont des plaques indicatrices placées au XIXe siècle et au début du XXe siècle en France au bord des voies de communication. Ces plaques en fonte, en zinc ou en tout autre métal fusible avec des lettres en relief font leur apparition à partir de 1840.

Celle de Lauraguel est en zinc et était fabriquée par la fonderie Bouilliant (qui avait déposé un brevet valable de 1846 à 1861), ce qui permet de la dater avec certitude du milieu du XIXe siècle.